Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

A Madrid, Podemos prépare une démonstration de force

Porté par le succès de son allié Syriza en Grèce, le parti de gauche mené par Pablo Iglesias promet de renverser une classe dirigeante "corrompue".

31 janv. 2015, 00:01
data_art_8804034.jpg

Porté par la victoire de son allié Syriza en Grèce, le parti espagnol Podemos démarre une année électorale avec une grande manifestation, aujourd'hui, à Madrid. La formation promet de renverser une classe dirigeante qu'il juge corrompue.

Podemos, formé il y a un an à peine, ne pouvait pas prévoir la date des élections en Grèce ni le succès de Syriza quand il a convoqué cette Marche du changement. Mais ils ne pouvaient pas mieux tomber.

"L'espoir arrive", s'est écrié le chef de la nouvelle formation, Pablo Iglesias, à l'annonce de la victoire, dimanche, d'Alexis Tsipras, le nouveau premier ministre grec, qu'il était allé soutenir pendant la campagne électorale. "Tic tac, tic tac, le compte à rebours a commencé."

Régionales en mai

En mai, Podemos ("Nous pouvons") se présentera aux élections régionales. Et Pablo Iglesias, un ex-professeur de sciences politiques de 36 ans, veut emporter les législatives de la fin de...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias