Réservé aux abonnés

A La Haye, Laurent Gbagbo plaide déjà non coupable

Le procès pour crimes contre l’humanité de l’ex-président de Côte d’Ivoire et de son chef de milice s’est ouvert, hier, devant la Cour pénale internationale.

29 janv. 2016, 01:06
Former Ivory Coast president Laurent Gbagbo, left, arrives for the start of his trial at the International Criminal Court in The Hague, Netherlands, Thursday, Jan. 28, 2016. Gbagbo is in court along with a former youth minister Charles Ble Goude on charges of involvement in violence after 2010 presidential elections that left 3,000 people dead in Ivory Coast, once a haven of stability in West Africa. (AP Photo/Peter Dejong, Pool) Netherlands International Court Ivory Coast

Alors qu’il devait initialement s’ouvrir le 10 novembre dernier, le procès de Laurent Gbagbo a finalement commencé hier, à La Haye (Pays-Bas), après avoir été repoussé en raison de sa santé. L’ancien président ivoirien est jugé avec Charles Blé Goudé, l’ex-meneur des Jeunes patriotes, milice composée de fervents défenseurs de Laurent Gbagbo.

Les deux hommes, âgés respectivement de 70 et 44 ans, sont poursuivis pour leur rôle présumé dans la crise née du refus de Laurent Gbagbo de céder le pouvoir à Alassane Ouattara, à l’issue de la présidentielle de 2010 en Côte d’Ivoire. Plus de 3000 personne...