350'000 personnes évacuées en Inde avant l'arrivée du cyclone Hudhud

L'arrivée imminente du cyclone Hudhud sur l'est de l'Inde a poussé les autorités a évacué quelque 350'000 personnes.

12 oct. 2014, 10:23
An Indian man holds an umbrella to protect himself from the heavy rains near Gopalpur, in Ganjam district, 140 kilometers (87 miles) south of Bhubaneswar, India, Saturday, Oct. 11, 2014. The India Meteorological Department described Cyclone Hudhud as a "very severe" storm that could pack winds of 195 kilometers (120 miles) per hour and cause torrential rains when it makes landfall near the port city of Visakhapatnam around noon Sunday. (AP Photo/Biswaranjan Rout)

Le cyclone Hudhud, dont les vents atteignent 200 km/h, a provoqué dimanche matin des dégâts étendus sur le littoral est de l'Inde. Quelque 350'000 personnes ont été évacuées depuis samedi.

Classé dans la catégorie "cyclone sévère", Hudhud devrait toucher l'Andhra Pradesh et l'Orissa. Cette tempête est comparable en taille et en violence au cyclone Phailin qui avait dévasté la même région il y a un an jour pour jour, faisant 18 morts et d'importants dégâts matériels.

Dans et aux abords de la ville côtière de Visakhapatnam (Andhra Pradesh), qui abrite une importante base navale, les vents violents ont abattu des lignes électriques et des centaines d'arbres.

La marine indienne se dit à un" haut niveau de préparation", ses bâtiments étant positionnés avec "des médecins, des canots pneumatiques gonflables, des hélicoptères et du matériel de secours". Le Premier ministre Narendra Modi a présidé une réunion ministérielle samedi soir pour s'assurer des préparatifs.

Les services météo ont demandé aux habitants des zones à risques de "rester dans des lieux sûrs" et aux pêcheurs de ne pas prendre la mer.

La côte est de l'Inde et le Bangladesh voisin sont régulièrement touchés par des tempêtes cycloniques entre avril et novembre.