Réservé aux abonnés

«Le fruit de quinze années de travail»

05 mai 2018, 00:01

Le président de l’IAAF Sebastian Coe a défendu hier à Doha le nouveau règlement, «fruit de 15 années de travail» et obligeant les athlètes hyper-androgènes à faire baisser leur taux de testostérone pour participer aux épreuves internationales sur les distances du 400 m au mile.

Ces nouvelles règles, qui entreront en vigueur le 1er novembre 2018, ont été édictées à partir des résultats d’une étude menée par la Fédération internationale prouvant que les athlètes qui produisent de la testostérone en excès sont avantagées dans plusieurs épreuves.

Le plus emblématique des cas d’...