Réservé aux abonnés

Surdimensionné et impossible à amortir

Sous-occupé depuis sa rénovation en 2012, le Foyer d’éducation de Prêles fermera à la fin de l’année. Les locaux devraient héberger des personnes en détention administrative et des requérants d’asile.

05 févr. 2016, 01:26
ARCHIVBILD ZUR SCHLIESSUNG JUGENDHEIM PRELES --- Das Jugendheim in Preles, aufgenommen am Freitag, 27. Januar 2012. Fuer drei Jugendliche, die am Dienstag aus dem Jugendheim im Berner Jura fluechten konnten, wurden von der Polizei gefasst, wie die bernische Polizei- und Militaerdirektion am Donnerstag mitteilte. Alle drei seien ausserhalb des Kantons Bern festgenommen worden, hiess es. Zwei Jugendliche hatten am Dienstagabend das diensthabende Personal in Preles ueberwaeltigt und die Dienstschluessel behaendigt. Anschliessend befreiten sie einen weiteren Jugendlichen aus dem geschlossenen Zimmer. (KEYSTONE/Peter Klaunzer) SCHWEIZ JUGENDHEIM PRELES AUSBRUCH

Les rumeurs d’une fermeture prochaine du Foyer d’éducation de Prêles (FEP) allaient bon train depuis quelque temps, mais c’est désormais officiel: l’institution qui accueille aujourd’hui des jeunes de 15 à 22 ans condamnés par la justice fermera effectivement ses portes à la fin de cette année. Le conseiller d’Etat Hans-Jürg Käser, directeur de la Police et des affaires militaires (POM) l’a annoncé hier après-midi aux médias, après en avoir informé le personnel dans la matinée. Une décision prise sur la base des conclusions d’une analyse effectuée par Peter Seiler, expert indépendant...