Réservé aux abonnés

Renaud Baume repart pour cinq ans

Combattu par un candidat de l’Entente communale, le maire sortant des Breuleux l’a emporté avec deux tiers des voix. C’est mieux que ce qu’il espérait.
23 oct. 2017, 01:00
DATA_ART_11612545

Beaucoup lui prédisaient une victoire avec deux tiers des voix, mais lui se montrait plus réservé. En définitive, le libéral-radical Renaud Baume a eu tort et ça l’a surpris «en bien». Le maire sortant des Breuleux a été réélu par 66,6% des suffrages exprimés. Il a obtenu 407 voix, contre 204 à son rival malheureux, le député PDC Jacques-André Aubry, 43 ans, qui se présentait sous l’étiquette de l’Entente communale, son parti n’ayant pas souhaité combattre la mairie breulotière. «Lorsqu’on n’est pas membre du Conseil communal, c’est toujours très difficile de s’attaquer à un titulaire», jugeai...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois