Pas de décision cette semaine pour les Ouïgours de Guantanamo

25 janv. 2010, 16:51

Le Gouvernement jurassien ne prendra aucune décision cette semaine sur le sort des deux ex-détenus ouïgours, a déclaré lundi à l'ATS le chargé d'information du canton. Les ministres veulent d'abord prendre connaissance du dossier avant de se prononcer.

Lors de la séance hebdomadaire du Gouvernement jurassien mardi, le ministre Charles Juillard rendra compte à ses collègues du contenu des entretiens qu'il a menés vendredi avec la conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf, précise le chargé d'information du canton Pierre-Alain Berret. L'exécutif ne se prononcera pas sur le maintien ou le retrait de son offre d'accueil.

Rencontre avec l'avocate

Pour avoir tous les éléments du dossier en mains, Charles Juillard a rencontré lundi matin pendant une heure l'avocate américaine des deux ex-détenus, Elizabeth Gilson. «Le canton du Jura a obtenu des informations sur le parcours des deux Ouïgours, sur leur état de santé et sur leur formation professionnelle», a indiqué Pierre-Alain Berret. Des informations qui seront transmises aux autres ministres.

Cette rencontre avec le président du Gouvernement jurassien clôt la visite de plusieurs jours en Suisse de l'avocate des deux frères d'origine ouïgoure, a indiqué Daniel Graf, porte-parole d'Amnesty International (AI). Durant près d'une semaine, Elizabeth Gilson a plaidé la cause de ces deux hommes considérés par la Chine comme des terroristes.

Visite chinoise

Ce dossier très sensible sera sans doute évoqué mardi au cours de la rencontre entre le vice-premier ministre chinois Li Keqiang, la présidente de la Confédération Doris Leuthard et la cheffe du Département fédéral des affaires étrangères Micheline Calmy-Rey. Le Conseil fédéral est soumis à une forte pression. /ats