Réservé aux abonnés

Pas de clémence pour celui qui a abusé d’une enfant

Le procureur voulait accorder le sursis, pas le tribunal. Le jeune homme va en prison.

12 févr. 2016, 00:59

Alors que le procureur Pascal Fischer demandait une peine de 24 mois assortie du sursis contre un jeune homme qui s’est rendu coupable d’actes d’ordre sexuel avec une fille de 12 à 13 ans au moment des faits, entre 2012 et 2013, et de contrainte sexuelle (notre édition de mardi), le Tribunal régional de Moutier a nettement forcé le trait et prononcé une peine privative de liberté de 34 mois dont six ferme. Ce faisant, la présidente du tribunal Agnès Schleppy donne un message clair à ceux qui seraient tentés de jouer avec l’intégrité physique, sexuelle et psychologique d’une...