Les rentes à vie pour les ministres, c'est fini dans le Jura

Les rentes à vie pour les ministres, c'est fini ! Ainsi en a décidé le Parlement jurassien ce mercredi. Au terme de son mandat, l'édile aura droit à une indemnité de 55'000 francs nets par année de mandat.

22 nov. 2017, 17:25
A part Charles Juillard, tous les ministres actuels verront leur prévoyance régie par la nouvelle loi.

Le Parlement jurassien a revu mercredi le système de prévoyance des membres du Gouvernement. Il a mis un terme aux rentes viagères des ministres qui seront désormais affiliés à la caisse de pension du canton comme tous les employés de l'Etat.

La loi sur la prévoyance des membres du gouvernement a été adoptée en 2e lecture par 39 voix sans opposition et 19 abstentions issues de la gauche. Ce nouveau système entraîne une réduction des coûts à la charge de l'Etat et une diminution des prestations de retraite en faveur des ministres.

Une fonction ministérielle attractive

Au terme de son mandat, le ministre aura droit à une indemnité de 55'000 francs nets par année de mandat. Le Parlement a préféré le versement d'une indemnité à une revalorisation salariale pour la retraite des membres du gouvernement. Pour les députés, il est essentiel de conserver une fonction ministérielle attractive.

Les ministres qui ne sont plus en fonction au moment de l'entrée en vigueur de la loi resteront soumis à l'ancienne législation. Tout comme les ministres en fonction avant le début de l'actuelle législature, en l'occurrence Charles Juillard. Les quatre nouveaux ministres verront leur prévoyance régie par la nouvelle loi.