Les Gremôds retrouvent la scène avec une comédie

20 oct. 2010, 12:30

Fondée il y a un quart de siècle aux Bois, la troupe théâtrale Les Gremôds mijote une nouvelle comédie, «Le surbook», qu'elle présentera au public vendredi 5 et samedi 6 novembre, vendredi 12 et samedi 13 novembre, vendredi 19 et samedi 20 novembre (à 20h30), à la halle de gymnastique des Bois.

Ecrite pour Vincent Lagaf' au milieu des années 1990, par Danielle Ryan et Jean-François Champion, la comédie en deux actes «Le surbook» raconte l'histoire d'un comptable méticuleux qui se paie des vacances pour la première fois de sa vie. Afin de fuir les persécutions de son patron, il s'accorde une semaine en club de vacances dans un pays africain (imaginaire). Mais voilà. Le club est surbooké et il se trouve obligé de partager son bungalow. D'abord avec une personne, puis avec une autre, et pour couronner le tout, son patron débarque dans le camp. Le bien nommé Simon Scipion (interprété par Tony Clémence) devra lutter pendant ce séjour initialement destiné à détendre ses nerfs.

«C'est une histoire banale, qui pourrait arriver à n'importe qui, avec ses multiples quiproquos», dépeint Patricia Gillet, qui œuvre à la mise en scène. Après avoir monté une pièce particulièrement pointue l'année dernière («Du vent dans les branches de Sassafras»), la troupe a choisi cette année un texte un peu plus léger. Et pour offrir au public un moment de détente et de rire de deux heures, Patricia Gillet a dû régater pour réunir six acteurs des Bois: Tony Clémence, Sonia Pittet, Serge Pellaton, Florence Schill-Chappatte, Stéphanie Gillet et Dimitri Pellaton. Ces deux derniers sont des «néophytes» au sein d'une troupe aguerrie. «C'est toujours difficile de trouver du monde prêt à s'investir», explique la metteuse en scène pointilleuse.

Les répétitions ont démarré à la mi-août, la troupe travaille sur scène depuis début octobre.

En plus de l'énergie humaine, la troupe a investi cette année dans un équipement son et lumière professionnel, avec Raffaele Calabrese et Thierry Maillard à la régie. «Nous voulions pallier les installations vétustes de la halle de gym et offrir un maximum d'effets», note Patricia Gillet. /dwi

Les représentations ont lieu à 20h30. Ouverture des portes à 19h45. Pas de réservations