Les 96'800 francs trouvés dans un sac à habits iront à Caritas Jura

L'importante somme trouvée le 6 avril 2010 dans un sac de vêtements à Saignelégier, dans le Jura, revient à Caritas.

24 avr. 2015, 11:33
C'est dans ce conteneur blanc, devant le magasin Caritas de Saignelégier, que le magot a été découvert il y a cinq ans.

Le pactole de près de 100'000 francs retrouvé dans un sac de vieux habits voici cinq ans à Saignelégier (JU) revient à Caritas. La police jurassienne n'est en effet pas parvenue à identifier le propriétaire du magot ni à savoir pourquoi cet argent était là.

Le 6 avril 2010, trois bénévoles de Caritas Jura ont trouvé 96'800 francs à l'intérieur d'un sac de vêtements usagés déposé dans le collecteur extérieur du magasin de Saignelégier. Cette somme a immédiatement été remise à la police cantonale jurassienne.

Enveloppes remplies de billets

Quatre à cinq personnes se sont annoncées à la police pour avoir des renseignements, mais sans pouvoir apporter la preuve qu'il s'agissait de leur argent. Cette somme, en coupures de 100 et 1000 francs, était déposée dans plusieurs enveloppes glissées dans deux gilets qui faisaient partie d'autres habits.

Conformément à la législation en vigueur et vu que le délai de cinq ans est arrivé à échéance, le trésor est définitivement remis à Caritas Jura, a annoncé vendredi le canton.

"Tout surprend dans cette affaire", répond le commandant de la police jurassienne Damien Rérat, sur le fait que, vu l'importante du montant, on aurait pu s'attendre à ce qu'il y ait davantage de gens qui se manifestent, même à tort. "Dans la mesure où aucun lien n'a pu être tissé entre cet argent et une quelconque activité criminelle, nous n'avons pas effectué d'enquête plus pointue. Notre principal souci était qu'il y ait une publicité autour de cette trouvaille. La presse s'en est chargée."

Cette découverte insolite avait fait le tour de la Suisse. Et chacun d'avancer une théorie pour expliquer ce geste: don anonyme, produit d'un casse, argent planqué au noir ou simple oubli. Le mystère ne sera sans doute jamais percé.

"Une aubaine accidentelle"

Le comité de l'institution d'entraide décidera prochainement de l'affectation de cette trouvaille un peu particulière. "Va-t-on soutenir des projets précis ou encore faire un geste envers notre magasin de Saignelégier? Le comité se réunit le 7 mai pour se poser toutes ces questions", indique Jean-Noël Maillard, le président de Caritas Jura."Nous avions construit notre budget 2015 (réd: de 6 millions de francs) en faisant abstraction de cette éventualité. Nous avons toujours considéré cet argent comme une trouvaille, sans faire de plan sur la comète. Pour nous, il s'agit d'un cadeau inattendu, d'un aubaine accidentelle."