Le Jura veut mieux contrôler les opérations de vote

Introduire le vote électronique dans le canton et renforcer les contrôles lors des opérations de vote, notamment par correspondance. Ce sont deux des mesures que souhaite mettre en oeuvre le Jura afin de lutter contre la captation de suffrages et contre la fraude électorale.

27 avr. 2018, 12:46
L'objectif est de lutter contre la captation de suffrages et contre la fraude électorale.

Le gouvernement jurassien souhaite introduire le vote électronique dans le canton et renforcer les contrôles lors des opérations de vote, notamment par correspondance. Ces projets figurent dans la révision de la loi sur les droits politiques qui a été transmise au parlement.

L'idée d'instaurer un renforcement des contrôles des opérations de vote découle de problèmes rencontrés lors de scrutins communaux ayant connu des suites judiciaires, notamment lors de l'élection à la mairie de Porrentruy en 2012 ou des élections communales à Delémont en 2017.

L'objectif est de lutter contre la captation de suffrages et contre la fraude électorale. Mais le gouvernement est d'avis qu'il ne faut pas prévoir expressément dans la loi que des bulletins écrits de la même main sont nuls. Cette mesure supplémentaire entraînerait un travail significatif pour le bureau électoral.

Le projet d'introduction du vote électronique n'a pas été contesté à l'issue de la procédure de consultation. Ce nouveau mode de vote pourrait être proposé dès 2019 aux Jurassiens de l'étranger, puis rapidement étendu aux citoyens établis sur le territoire cantonal.

Cette modification de la loi propose aussi d'introduire le principe d'un seuil de 5% des suffrages à atteindre lors du 1er tour d'une élection au système majoritaire pour être en lice au second tour, a indiqué vendredi le canton du Jura.