Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Le Jura ne se mêle pas au dossier de l'aéroport de Bâle-Mulhouse

Le canton du Jura laisse l'avenir de l'aéroport de Bâle-Mulhouse entre les mains du gouvernement bâlois.

10 sept. 2014, 10:10
Les fortes chutes de neige jeudi ont contraint à la fermeture de l'aéroport de Bâle-Mulhouse. Il est à nouveau praticable ce vendredi.

Le gouvernement jurassien n'interviendra pas dans le conflit fiscal avec la France sur l'aéroport de Bâle-Mulhouse. Il a pris contact avec le canton de Bâle-Ville, mais ne s'immiscera pas dans ce dossier pour le moment.

"Ni la Confédération ni le canton de Bâle-Ville ne souhaitent que d'autres cantons n'interfèrent dans les négociations en cours", a déclaré mercredi le ministre jurassien de l'économie Michel Probst. "Nous sommes en attente", a-t-il ajouté devant le parlement jurassien.

Importance considérable

Les incertitudes qui pèsent sur l'EuroAirport inquiètent les autorités, en particulier les milieux économiques. Cet aéroport binational revêt en effet une importance considérable pour le canton du Jura. "Il améliore notre accessibilité pour les investisseurs", a rappelé Michel Probst.

L'avenir de l'EuroAirport, situé à moins de 50 km de Delémont, est incertain depuis que la France a annoncé qu'elle exigeait que les entreprises implantées à l'aéroport soient taxées uniquement selon le droit français à compter du 1er janvier 2015. L'annonce de cette décision a suscité l'incompréhension en Suisse comme en Alsace.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias