Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Le chef de la police accusé d'être trop proche du responsable de l'audit

Hier à la tribune du Parlement, un député s'est interrogé sur la fiabilité de l'audit lié au fonctionnement de la police cantonale jurassienne. Le Syndicat des fonctionnaires de police s'est également interrogé. Il est apparu que le commandant Henri-Joseph Theubet et le responsable de l'audit se tutoient et ont mangé ensemble. Mais circulez!

20 mai 2010, 11:37

Le sujet n'est pas chaud. Il est carrément torride! Avalisé par le Parlement jurassien en début d'année, l'audit sur le fonctionnement de la police cantonale jurassienne bat actuellement son plein. Ses conclusions sont attendues pour cet été (voir encadré). Mais ça grouille dans le microcosme de la République. Et plutôt méchamment.

La semaine dernière, le Syndicat des fonctionnaires de Police Jura-Canton (SFPJU) écrivait à la Commission de gestion et des finances (CGF). Le SFPJU tenait à s'informer officiellement sur certaines rumeurs parvenues à ses oreilles. Important: le syndicat ne remet nullement en cause le sérieux et le mandat de la société TC Team Consult, choisie par le Gouvernement pour mener à bien l'audit en question. Cette lettre, comme la réponse de la puissante CGF, devait rester confidentielles.

Président de la CGF, le député Serge Vifian est déçu et étonné que cette confidentialité ait été brisée. L'élu radical d'Alle a interpellé le patron de TC Team Consult (qui possède des bureaux à Genève, Zurich et Fribourg en Brisgau), Bernhard Prestel. Ce dernier dirige l'audit avec son collaborateur Blaise Bonvin.

Serge Vifian: «Sa réponse nous a paru pertinente et convaincante. Le syndicat s'est lui aussi déclaré satisfait.» Bernhard Prestel a admis tutoyer le commandant Henri-Joseph Theubet et avoir mangé une fois avec lui, le 19 mars à Courgenay, lors de la présentation générale de l'audit à l'ensemble de la police. Le président de la CGF comprend que pour le bien de l'audit, les deux hommes aient cassé la croûte ensemble. Le tutoiement par contre le gêne.

TC Team Consult est spécialisé dans l'audit d'administrations et de sécurité publique. Le bureau est rodé, reconnu loin à la ronde pour ses compétences. La cuisine interne de différentes polices cantonales, il connaît. Henri-Joseph Theubet et Bernhard Prestel se sont notamment côtoyés dans le cadre de la Conférence des commandants des polices cantonales. Leur proximité remonte avant que la firme soit mandatée par l'exécutif jurassien. Mandat facturé 56 000 francs.

«Monsieur Prestel est quelqu'un d'honnête. Son audit, il va le mener dans les règles de l'art», certifie Serge Vifian. Malgré nos appels à répétition, Bernhard Prestel ne s'est jamais manifesté. Quant à Henri-Joseph Theubet, il estime «qu'il s'agit-là d'un problème politique. Moi, je ne suis qu'un exécutant. Je n'en dirai pas plus afin que mes propos ne soient pas mal interprétés.»

Hier matin au Parlement, Philippe Rottet s'est étonné que certains entretiens liés à l'audit soient effectués dans une salle située sur le même étage que le bureau du ministre de la police Charles Juillard. Celui-ci n'a guère goûté à la question orale du député. Pas de radar, ni de micro, encore moins de caméra dans cette salle! «Un procédé scandaleux», maugréait l'élu UDC à la pause.

Et ce sera tout pour aujourd'hui. /GST

Votre publicité ici avec IMPACT_medias