Le canton du Jura prévoit 5,6 millions de déficit au budget

Avec 5,6 millions de déficit, le budget du canton reste stable par rapport à l'année précédente. Le canton compte sur une augmentation des revenus des personnes morales et prévoit des investissements plus élevés.
04 oct. 2017, 09:57
/ Màj. le 04 oct. 2017 à 12:00
L' Hôtel du Parlement et du Gouvernement jurassiens à Delémont.

Le Gouvernement jurassien a présenté ce matin un projet de budget aux perspectives favorables concernant les recettes des entreprises et de la BNS (Banque Nationale Suisse). Ces moyens financiers supplémentaires permettent de faire face en 2018 à l'augmentation des dépenses dans les secteurs du social, de la santé et des transports.

Le déficit de 5,6 millions est comparable à l’exercice précédent, tout en intégrant la reprise de la baisse de la pression fiscale. Les investissements bruts, proches de 50 millions, augmentent à un niveau élevé par rapport à ces dernières années.

Augmentations de recettes liées aux personnes morales

Sur le plan des rentrées fiscales, le Gouvernement constate que les acteurs économiques sont confrontés à des situations contrastées face à la conjoncture actuelle. En fonction des dernières informations connues, une amélioration est attendue pour les principales entreprises contributrices avec, selon les prévisions actuelles, un impact légèrement favorable sur l’emploi. Les recettes de la péréquation financière fédérale se maintiennent par rapport au budget 2017 mais affichent une baisse de 2,9 millions par rapport aux comptes 2016. Le prélèvement dans la réserve conjoncturelle a été limité à 2,5 millions de francs.

Eu égard au niveau de la réserve pour distributions futures de la BNS et à la nouvelle convention signée avec les cantons, il est escompté de recevoir au budget 2018 un montant de 10,3 millions, proche elui comptabilisé aux comptes 2017.

Plus de dépensess pour la santé et le social 

L’augmentation des recettes permet de faire face à des charges supplémentaires issues principalement des prestations sociales, du secteur de la santé et des transports. Dans le domaine du personnel, les effectifs seront réduits de 18,9 EPT. Cette diminution concerne avant tout l’enseignement primaire suite aux fermetures de classes liées à la diminution du nombre d’élèves. Les postes administratifs demeurent stables.

Le déficit limité à 5,6 millions de francs permet de réaliser des investissements nets de 32,7 millions. Les principaux projets planifiés concernent les routes, les bâtiments, l’informatique et la culture, notamment avec le projet du Théâtre du Jura.

par Lena Würgler