Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Le 17 mars, à Lajoux, un comité célébrera les 50 ans d'évasion de Marcel Boillat

Membre et cofondateur du Front de libération du Jura (FLJ), Marcel Boillat s'évadait en février 1967 du pénitencier de Crêtelongue, en Valais. En rapport à la création de la république et canton du Jura, d'anciens militants mettront en exergue cette fuite mythique.

06 mars 2017, 19:50
Complicité au bord du Doubs entre Marcel Boillat (à dr.) et Jean-Marc Baume, membre d'organisation d'un 50e hors du commun.

Célébrer le 50e de l’évasion d’un terroriste? Quelle idée! Or, si tel événement paraît unique en son genre, l’individu en question tient lieu d’icône en terres jurassiennes. Il s’agit de Marcel Boillat, membre et cofondateur du Front de libération du Jura (FLJ).  Sous la houlette d’anciens militants et ex-édiles, une soirée publique mettra en exergue une évasion restée dans les annales. Elle aura lieu le 17 mars à Lajoux, dans les Franches-Montagnes, là-même où une place d'armes avait failli voir le jour dans les années 60... 

Toutes les informations dans nos édtions payantes de demain. 

Votre publicité ici avec IMPACT_medias