Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

La fière allure des étalons d'outre-Sarine

Parmi 54 étalons franches-montagnes en lice hier, une partie provient de Suisse alémanique. Eleveurs mais aussi acheteurs sont à l'affût du réputé concours de Glovelier.

11 janv. 2014, 00:01
data_art_7694177.jpg

Avec les étalons franches-montagnes, Glovelier gagne d'année en année ses lettres de noblesse. Même si le nombre de sujets qui ont défilé hier - 54 contre 64 en 2013 - est en baisse en raison de la fibrose hépatique de Caroli (FHC), c'est plutôt leur prestance qui prime. Tous les éleveurs souhaitent ardemment passer le cap du premier tri, comme hier, et, pourquoi pas, décrocher un ticket pour Avenches (lire encadré).

La chance, au trot

" On a tous nos chances, tout dépend de ce que recherchent les juges au niveau de l'origine des franches-montagnes ainsi que du travail d'élevage réalisé durant l'année. On mise beaucoup sur notre Calypso du Padoc ", confie Chantal Juillard-Pape, de Damvant, venue avec son mari Guy présenter cinq étalons, dont History du Clos Virat, puis celui de David et Véronique Protti, Havel. Glovelier avait d'ailleurs couronné par deux fois (en 2011 Don Caprio et...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias