La Confrérie des jardiniers entre paradis et enfer

12 mai 2009, 09:47

La Confrérie des jardiniers promet un spectacle théâtral et musical d'envergure pour cet été à Delémont. «Les jardins du paradis», dont l'affiche a été dévoilée hier, réunira quelque 200 interprètes sur une scène de plein air, du 14 août au 5 septembre. Quelque 8000 spectateurs sont attendus à la place de l'Etang.

Sixième production de la confrérie depuis 1989, «Les jardins du paradis» est un théâtre populaire avec la dimension d'un grand spectacle. Il s'agit d'une adaptation de la comédie «Les gueux au paradis», qui a connu un grand succès au cinéma après la Deuxième Guerre mondiale, sous les traits de Fernandel et Raimu. Le texte a été réécrit par le Franc-Montagnard Camille Rebetez, qui y a glissé des allusions à la Question jurassienne.

«Nous restons toutefois dans une ambiance des années 1950», note le chef de projet Francis Charmillot. Oscillant entre l'enfer et le paradis, sur un ton résolument comique, la pièce fait place à la nostalgie. Un effet renforcé par les quatre générations de comédiens, musiciens et figurants qui se côtoient sur les planches. La mise en scène est signée Christian Vuillaume. «C'est un défi de maintenir et faire monter la tension pendant deux heures de spectacle», note Francis Charmillot. «Et nous visons un rythme d'enfer!»

Pour la partie musicale, la confrérie s'est associée à Blaise Héritier, très actif sur la scène romande et jurassienne. De sa baguette, il dirigera 80 chanteurs. Les chansons, totalement réinventées, navigueront du blues de la Nouvelle-Orléans à des airs de chorale d'inspiration quasi religieuse.

L'histoire s'insérera dans son environnement puisque le bâtiment de l'Art'senal et l'ancien hangar des pompiers feront partie intégrante des décors. Imposante, l'infrastructure impliquera aussi la fermeture de la place de l'Etang plusieurs semaines durant. Des discussions sont en cours avec la commune pour résoudre les questions du parking et du trafic. La ville de Delémont est partenaire de l'événement, en mettant certaines infrastructures à disposition, gracieusement. De leur côté, les commerçants et restaurateurs rivaliseront d'imagination pour décorer et animer la ville entre l'enfer et le paradis.

Une tribune d'une capacité de 1000 places assises sera érigée pour accueillir 8000 spectateurs au fil des huit représentations. «Nous espérons jouer à guichet fermé», avoue le directeur de la confrérie Jean-Marie Chèvre. La première aura lieu vendredi 14 août, puis les représentations se dérouleront tous les vendredis et samedis jusqu'au 5 septembre. /dwi

Réservations à partir du mardi 26 mai, sur le site www.lesjardins.ch ou auprès de Publicitas au 032 424 46 48