L'ensemble de la psychiatrie fera bientôt partie intégrante de l'Hôpital du Jura

Tous les soins psychiatriques sera intégré à l'Hôpital du Jura. C'est la décision prise par le gouvernement jurassien après la fermeture l'été dernier de l'unité de soins psychiatriques pour adultes de Delémont.

29 sept. 2014, 13:59
Hôpital du Jura, site de Delémont.

L'ensemble de la psychiatrie fera bientôt partie intégrante de l'Hôpital du Jura. Après la fermeture de l'unité de soins psychiatriques aigus pour adultes à Delémont l'été dernier, cette intégration est la solution privilégiée par le Conseil d'Etat.

Le processus vers "une psychiatrie cantonale renouvelée et intégrée" est engagé, annonce lundi le canton. Les autorités ont mandaté une entreprise spécialisée dans l'organisation hospitalière afin qu'elle réalise une étude de faisabilité.

La décision du gouvernement a été prise en commun accord avec l'Hôpital du Jura et les frais sont partagés "à part égale", précise-t-il. L'exécutif et le Parlement statueront sur les orientations définitives du projet courant 2015. L'intégration de ce nouveau modèle devrait se faire progressivement dès 2016.

Ce projet vise à offrir un service plus cohérent et de meilleure qualité aux patients, expliquent les autorités. In fine, grâce notamment au partage des coûts, l'unité de psychiatrie aiguë gagnera aussi en efficacité.

L'Hôpital du Jura avait annoncé en juillet dernier la fermeture immédiate de l'unité de soins psychiatriques aigus à Delémont. Cette décision faisait suite à une expertise signalant des dysfonctionnements.