L'avenir du tunnel de La Roche discuté au Parlement

Classé comme point noir de la circulation jurassienne, l'avenir du tunnel de La Roche, entre Glovelier et Saint-Brais et ses alentours directs vont être passés au crible du Gouvernement mercredi prochain.

25 sept. 2014, 15:01
Une voiture avait pris feu proche de l'entrée du tunnel de la Roche en début d'année.

«Une députée franc-montagnarde, Marie-Françoise Chenal (PDC, Le Noirmont), a adressé une question écrite au gouvernement au sujet de la sécurité au tunnel de La Roche. Il s’agit de décider de comment le Gouvernement voit la suite», déclare Philippe Receveur, chef du Département de l’environnement et de l’équipement. La question sera examinée par le gouvernement jurassien, mercredi 1er octobre, lors de sa prochaine séance.

Pour rappel, trois accidents, dont un plutôt spectaculaire - une voiture avait tout de même pris feu - ont eu lieu dans ce secteur depuis le début de l'année. Aucune mesure n'a pour l'instant été prise de la part des autorités.  

L’hypothèse d’un tunnel plus large pourrait être envisagée lors de la rencontre du Gouvernement, mercredi. La proposition d’un nouveau tracé global de la route n’avait toutefois pas été retenue dans la planification économique en route. Planification qui a été réalisée avant l’annonce des mesures Opti-Ma. Affaire à suivre.