Réservé aux abonnés

L'apport de sang neuf attendra

La Confédération refuse de financer ces croisements.

18 avr. 2015, 00:01
data_art_9040693.jpg

Jérôme Bernhard

Ni pour ni contre, bien au contraire. Les éleveurs qui attendaient une décision sur l'apport de sang neuf dans la race des chevaux franches-montagnes (notre édition du 19 mars) resteront sur leur faim. Réunis hier après-midi en assemblée ordinaire dans la campagne soleuroise, les délégués de la FSFM - la Fédération suisse du franches-montagnes - se sont prononcés non pas pour ou contre ce projet de nouveaux croisements censés créer une nouvelle lignée plus performante, ils ont tout simplement voté en faveur de... son report.

La raison de cette apparente frilosité (au-delà d...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois