Jura: pas de transparence pour le financement des partis politiques

Le Parlement jurassien ne veut pas davantage de transparence dans le financement des partis politiques. Il a refusé mercredi par 31 voix contre 29 une motion socialiste transformée en postulat.
07 août 2015, 13:32
01255126

A l'issue des débats qui ont opposé sans surprise la gauche à la droite, le postulat a été refusé par 31 voix contre 29. Défendue par Loïc Dobler (PS), la motion demandait au gouvernement d'introduire l'obligation pour les partis d'annoncer publiquement leurs donateurs importants. Le texte ne fixait pas de montant.

"La démocratie sortirait renforcée d'une telle démarche", a plaidé en vain Loïc Dobler. Pour l'élu socialiste, il ne s'agit pas d'une question de gauche ou de droite mais de transparence. La droite, PDC, PLR et UDC, a fait bloc contre cet outil en évoquant la liberté individuelle et la protection des données.

Certains députés ont estimé que la publication des dons pouvait entraîner une réduction des versements aux partis. Le gouvernement était aussi opposé à cette motion, estimant qu'elle allait notamment entraîner une surcharge administrative. L'avoir transformée en postulat, une forme moins contraignante, n'a servi à rien.