Jura: l’UDC lance un troisième larron dans la course au Conseil d’Etat

L’UDC Jura juge les deux candidates déjà en lice pour l’élection partielle au Gouvernement trop à gauche. Pour le parti agrarien, la candidature de Romain Schaer, désigné mercredi, est la seule alternative à droite.

12 déc. 2019, 11:49
Le député-maire UDC Romain Schaer est candidat à l'élection complémentaire au Gouvernement jurassien.

Une candidature UDC à l’élection partielle au Gouvernement jurassien le 9 février, c’est la seule alternative à droite. Fort de ce constat, partagé par une majorité des membres présents à l’assemblée de mercredi soir à Courrendlin, le parti agrarien a décidé de se lancer dans la course. Dans la foulée, il a désigné son poulain, le député Romain Schaer, par ailleurs maire de la commune ajoulote de La Baroche.

Débat nourri

La discussion a été nourrie mercredi, confirme le secrétaire général de l’UDC Jura, Didier Spies. D’un côté, une grosse minorité estimant qu’il valait mieux se concentrer sur les élections d’octobre 2020, ce d’autant que le parti risquait de se retrouver sans le moindre soutien. De l’autre, une petite majorité jugeant au contraire que ce scrutin complémentaire offrait une visibilité bienvenue avant l’échéance automnale. Et surtout qu’il fallait se mobiliser face à deux candidates jugées à gauche.

Représentant de l’économie

Au final, c’est donc le député-maire Romain Schaer, un patron de PME âgé de 50 ans, domicilié à Miécourt, qui défiera la socialiste Rosalie Beuret Siess et la démocrate-chrétienne Anne Seydoux-Christe. Au cours de la campagne, il dit vouloir représenter «la droite, l’économie, l’agriculture et le peuple», comme il l’a confié à la radio Fréquence Jura.