Jura: des millions pour les tourbières de la Gruère et du Prédame

D’importants travaux de revitalisation des tourbières jurassiennes doivent se tenir entre 2022 et 2027.
01 nov. 2021, 15:18
Presentation du projet de revitalisation et d'amenagement de la tourbières sur le site de la Gruere.    LES CERLATEZ 29 08 2016  Photo: Christian Galley

De nouveaux travaux s’annoncent à l’étang de la Gruère. Le canton du Jura vient d’annoncer sa volonté de continuer ses travaux de revitalisation de ses tourbières d’importance nationale, sises entre Saignelégier et le Bémont, ainsi qu’au Prédame, aux Genevez.

Pour ce faire, une enveloppe de près de 5,3 millions de francs sera réservée à la Gruère et un million supplémentaire pour le Prédame. La Confédération et diverses fondations mettront la main au portemonnaie et couvriront l’essentiel des coûts, le canton du Jura devant, lui, financer les deux projets à hauteur de, respectivement, 287 000 et 250 000 francs.

Le Parlement jurassien doit prochainement se saisir de cette demande de crédit.

Garder l’eau dans le marais

Dans les deux cas, les interventions doivent permettre de «rétablir les fonctionnements hydriques et biologiques de ces deux milieux naturels actuellement dégradés», note le canton. Les ouvriers combleront des fossés et des drains, et construiront des digues. Le but? Garder l’eau dans le haut-marais, là où l’homme a longtemps voulu évacuer l’eau pour exploiter les terres.

Une précédente étape de travaux avait été menée entre 2017 et 2018 à la Gruère. Les nouveaux travaux concernent une surface de 15 hectares. Ils avanceront par étapes, entre 2022 et 2027. 

Les 15 hauts-marais jurassiens sont tous situés dans le district des Franches-Montagnes. Ils représentent un peu plus de 6% des hauts-marais subsistant à travers le pays.

Les travaux menés en 2018 avaient pour but de retenir l’eau, afin de rendre la dynamique naturelle de la tourbière. Photo: SP-Canton du Jura

par Matthieu Henguely