Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés 9

"Il faut que l'animal ait sa chance"

La chasse est ouverte depuis le 1er octobre. Reportage.

12 oct. 2012, 00:01
data_art_6467090.jpg

Qu'il vente ou qu'il neige, le groupe d'amis francs-montagnards est au garde-à-vous depuis l'ouverture de la chasse le premier octobre. Seul un inconditionnel de la nature se serait aventuré mercredi dans la forêt du Cerneux-Veusil. Il a plu à verse toute la journée, mais cela n'a pas empêché les quatre chasseurs, et les deux accompagnants, de partir en quête de gibier.

Il n'est pas encore huit heures du matin lorsque le groupe de chasseurs se retrouve à l'entrée de la forêt. Tenues de camouflage et fusil à l'épaule, les chasseurs sont prêts à partir. Ne manquent que les chiens broussailleurs, deux wachtelhund, et le basset fauve. Ils s'agitent et gesticulent, impatients de se lancer dans une course effrénée qui durera plusieurs heures. "Ils sont entraînés à chasser depuis tout jeunes et ils ont cet instinct de chasseurs", indique le Brelotier Cyrille Bigler.

Le silence s'installe dans la forêt

Observés par...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias