Deux recours déposés contre le vote de Belprahon

La préfecture du Jura bernois a reçu un deuxième recours sur le vote du 17 septembre à Belprahon (BE) sur son appartenance cantonale. Le scrutin n'aurait pas eu lieu dans les conditions requises, selon les recourants.
20 oct. 2017, 17:18
Un graffiti "NON" sur un panneau à l'entrée de la localité.

Un deuxième recours a été déposé à la Préfecture du Jura bernois contre le vote du 17 septembre à Belprahon (BE) sur son appartenance cantonale. Les citoyens de la commune avaient choisi par sept voix d'écart de rester dans le Canton de Berne et de ne pas suivre sa voisine Moutier dans le canton du Jura.

Le recours déposé le 11 octobre demande l'annulation du scrutin, a annoncé la Préfecture du Jura bernois vendredi. Le vote n'a pas eu lieu dans les conditions requises, estiment les recourants.

Ils dénoncent notamment la présence de deux urnes, l'une pour le vote du 17 septembre, l'autre pour la votation fédérale du 24, d'où un risque de confusion. De plus, l'urne du 17 septembre était "bourrée". Des enveloppes dépassaient de son ouverture et il était aisé de les en retirer.

"Il faudra vérifier ces allégations", a expliqué le préfet Jean-Philippe Marti. Le délai pour recourir était de 30 jours après le vote. Un premier recours avait été déposé le 26 septembre. Deux citoyens ont fait valoir que les électeurs de Belprahon n'ont pas pu voter en toute connaissance de cause ''en raison de l'incertitude régnant au sujet de l'appartenance cantonale" de Moutier.

Le 18 juin, cette commune du Jura bernois avait décidé de rejoindre le canton du Jura. Douze recours ont été déposés contre ce vote, dont trois jugés irrecevables par le préfet, car tardifs. Pour les autres, l'instruction se poursuit.