Delémont: André Burri quitte son poste de chef de service

Visé par une procédure pénale administrative dans l'affaire CarPostal, André Burri quitte ses fonctions de chef de service au sein de la Ville de Delémont durant sa période probatoire. Sa nomination n'avait pas fait l'unanimité.

28 nov. 2019, 16:04
Début septembre, le Conseil communal delémontain avait indiqué prendre avec le plus grand sérieux et avec préoccupation l'ouverture de cette instruction pénale contre André Burri.

"Après un examen approfondi de la situation, la décision a été prise de mettre un terme à la collaboration", écrit le Conseil communal dans un communiqué diffusé jeudi. André Burri avait été choisi en août comme chef de service de la cohésion sociale, de la jeunesse et du logement, soit peu avant l'annonce d'une enquête.

Début septembre, le Conseil communal delémontain avait indiqué prendre avec le plus grand sérieux et avec préoccupation l'ouverture de cette instruction pénale contre André Burri. Plusieurs partis au sein du Conseil de Ville avaient déploré l'engagement de l'ancien président du PDC Jura par l'exécutif et demandé son départ.

Les autorités communales souhaitent que sa situation personnelle "puisse évoluer vers une issue positive". André Burri est soupçonné d'être impliqué dans le scandale de fraude aux subventions. Il était responsable du marché régional Ouest de CarPostal jusqu'en 2014. Il avait par la suite pris la présidence de la filiale CarPostal France.