Courroux: le TF rejette le recours du septuagénaire qui avait tué sa compagne en 2011

Le septuagénaire qui avait tué sa compagne de plusieurs coups de couteau en 2011, à Courroux, est définitivement condamné à 11 ans de prison. Le TF a rejeté son recours.

24 sept. 2014, 12:00
L'Office fédéral des migrations (ODM) devra réévaluer un montant litigieux de plus de sept millions de francs réclamé à l'Etat de Vaud. Le Tribunal administratif fédéral (TAF) lui donne raison sur le principe mais impose un réexamen de la somme due par le canton.

Un septuagénaire jurassien écope définitivement d'une peine de onze ans de prison après avoir tué sa compagne de plusieurs coups de couteau à Courroux (JU) en septembre 2011. Le Tribunal fédéral (TF) a rejeté son recours et écarté la thèse du meurtre passionnel.

La victime, qui était âgée de 49 ans, lui avait redit deux heures avant le drame qu'elle aimait toujours son ex-mari. Après cette déclaration, le septuagénaire était allé prendre l'air puis était revenu commettre l'irréparable.

En dernière instance, le TF confirme le verdict de la justice jurassienne. Il écarte la thèse du meurtre passionnel, car la victime lui avait auparavant souvent répété, depuis des mois, qu'elle ne l'aimait pas et avait encore des sentiments pour son ex-mari.

"L'émotion et le désarroi que le recourant a éprouvés et qui ressortent de sa tentative de suicide subséquente au meurtre de sa compagne ne sont en aucun cas excusables". Cela exclut la thèse du meurtre passionnel, conclut le TF.