Comédie pour la troupe du Théâtre à 1000 mètres

19 oct. 2010, 12:01

Les comédiens du Théâtre à 1000 mètres Les Breuleux remontent sur scène. Après «Les fausses rencontres ordinaires» l'année dernière, la troupe renoue avec le répertoire comique pour sa seconde pièce: «14 Juillet». Une escalade émotionnelle à découvrir vendredi 29, samedi 30 et dimanche 31 octobre, ainsi que le mercredi 3 novembre à la salle de spectacles des Breuleux.

«14 Juillet» est une comédie en quatre actes de Cyrille Dehlinger. Dans la soirée du 13 juillet, deux familles que tout oppose se retrouvent dans la même maison de vacances au bord de la mer. Basée sur une erreur de réservation, l'histoire promet de belles prises de bec. D'un côté de la scène, les Boffe: un boucher et sa femme avides d'apéros gargantuesques, et somme toute assez bien définis par leur nom de famille. En face, les Le Brochu: de petits bourgeois délicats, qui soignent leur image pour s'afficher aux côtés des starlettes de la station du sud de la France. Parachutés dans un seul et même espace, ces deux mondes diamétralement opposés forment une bombe à retardement. Le feu d'artifice du 14 Juillet pourrait bien exploser dans la petite villa plutôt que sur la plage. Tandis que les dames se font la guerre en inventant les pires mesquineries, leurs hommes adoptent une attitude nettement plus décontractée. Décidés à ne pas rater leurs vacances, ils préfèrent trinquer ensemble et jouer aux boules. Au fil de l'histoire, les crises d'énervement basculent vers des rapprochements bigarrés. Le comique du scénario laisse une place à la tendresse. De quoi offrir un regard bienveillant sur ces personnages a priori caractériels.

Pour offrir un moment de divertissement de qualité au public, six comédiens amateurs sont à pied d'œuvre depuis ce printemps: Ignace Beuret, Stephan Bernhard, Laurie Beurret, Cindy Beurret, Astrid Vettese Barrow et Nathalie Muller. La mise en scène est signée Judith Beuret, qui s'adonne à cet exercice pour la première fois. Afin d'enrichir son regard, elle est secondée par Olga Beurret. Les deux dames saluent le dynamisme de la troupe.

Créée il y a deux ans, la troupe a livré sa première pièce au public l'année dernière. «Les fausses rencontres ordinaires» avaient attiré plus de 300 spectateurs en trois soirs. Un engouement qui a donné au Théâtre à 1000 mètres l'envie de remettre l'ouvrage sur le métier, avec déjà un peu plus d'expérience. Au total, une trentaine de personnes auront œuvré autour de ce projet. A la technique, aux décors, aux costumes, ces travailleurs de l'ombre auront permis aux comédiens de se consacrer exclusivement à leur rôle. /comm-réd

«14 Juillet», comédie en quatre actes de Cyrille Dehlinger, vendredi 29, samedi 30 octobre (20h30), dimanche 31 octobre (17h) et mercredi 3 novembre (20h) à la salle de spectacles des Breuleux. Réservations (pas de places numérotées) au Marché Didier Boillat, Les Breuleux (032 954 11 05) ou à la Banque Raiffeisen des Breuleux (032 954 11 47). Ouverture des portes une demi-heure avant le spectacle.