Camille Bloch a 90 ans: fête foraine traditionnelle au programme

Une fête foraine digne des années 30 sera au programme des journées portes ouvertes pour les 90 ans de la chocolaterie Camille Bloch, basée à Courtelary (BE). Du 14 au 16 septembre, différentes activités seront proposées.
06 sept. 2019, 12:27
La société compte actuellement près de 200 collaborateurs et est dirigée par Daniel Bloch.

La chocolaterie Camille Bloch, basée à Courtelary (BE), va fêter ses 90 ans à mi-septembre. Une fête foraine, digne des années 30, sera notamment au programme de ces journées portes ouvertes pour le public.

Du 14 au 16 septembre, le Centre visiteurs de Camille Bloch proposera différentes activités "mettant en lumière de manière innovante notre histoire, nos marques emblématiques Ragusa et Torino, ainsi que notre savoir-faire. Nous créerons du chocolat à partir de la fève jusqu’au produit fini", a indiqué l'entreprise vendredi.

Les années 30, période où la chocolaterie est née, "ressusciteront sous la forme d'une fête foraine traditionnelle". Le public pourra s'informer de manière interactive et répondre à des questions comme "Comment obtient-on du chocolat à partir de fèves de cacao ?", "A quoi ressemble l'intérieur d'une cabosse et quelle en est sa saveur ?".

 

Pour marquer ses 90 ans, Camille Bloch organise aussi jeudi une conférence dans ses locaux avec la présence de Sylvie Douce et François Jeantet, fondateurs et présidents d'honneur du Salon du chocolat à Paris. Sylvie Douce mettra en avant dans son exposé l'importance de la continuité, mais aussi de l'innovation.

200 employés

L'histoire de l'entreprise a débuté près de huit mois avant le krach boursier de 1929 à New York, où Camille Bloch crée l’entreprise "Chocolats et Bonbons fins Camille Bloch" à Berne. Commerçant de formation, il commence à vendre du chocolat à son compte.

A lire aussi : Savoureux démarrage chez Camille Bloch

En 1929, il achète ses premières machines pour produire son propre chocolat et devient ainsi chocolatier. À peine six ans plus tard, il fait l’acquisition d’une ancienne fabrique de papier à Courtelary. Le site est suffisamment grand pour y installer la fabrique de chocolat et le Jura bernois dispose d’une main-d’oeuvre qualifiée.

La société compte actuellement près de 200 collaborateurs. Elle est dirigée par Daniel Bloch, petit-fils du fondateur.