Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Agression du relais du «Peu-Pé»: prison ferme pour trois auteurs

Les trois jeunes qui ont pris part au brigandage du Peu-Péquignot en septembre 2013 ont écopé de peines de prison ferme.

22 mai 2015, 18:48
Près du restaurant Le Relais équestre au Peu-Péquignot, la patronne et la sommelière ont été violemment agressées dans la nuit du 8 au 9 septembre 2013.

Sept ans, deux fois cinq ans: les trois jeunes qui ont pris part au brigandage du "Peu-Péquignot" en septembre 2013 ont écopé de peines de prison ferme. Le tribunal de première instance de Porrentruy est allé plus loin que le Ministère public pour un des brigands. Personne n’a bronché au moment du verdict qui est tombé ce vendredi vers 18h15.

La procureure Valérie Cortat avait requis 7 ans de prison contre le cerveau du coup, cinq contre son principal acolyte. La cour a abondé dans son sens. Mais alors que le Ministère public s’était «contenté» du sursis pour le troisième larron présent sur les lieux au moment de l’agression (il a déjà purgé 190 jours de préventive), les trois juges ont estimé que sa responsabilité était totale. La prévention de co-auteur a été retenue contre lui, et non celle de complicité. Cinq ans de prison ferme pour le troisième homme, donc.

L’ancien apprenti, celui qui a donné des renseignements à ses copain, s’en tire lui avec du sursis.

Le meneur du brigandage du relais "chez Antoine Flück" a également été reconnu coupable de tentative de brigandage de la banque Raiffeisen à Bassecourt, au mois de janvier de la même année. Trois autres prévenus s’en tirent avec du sursis.

Lors de l’agression du «Peu-Pé», la patronne et une sommelière avait sauvagement agressées. Les bandits avaient déguerpi sans avoir pu mettre la main sur de l’argent. Idem dans le cas de la Raiffeisen.

Plus de détails dans nos éditions payantes de samedi.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias