Accidents de gibier en Suisse: une facture de 50 millions de francs par an

Les accidents de la route dus au gibier causent des dommages de 50 millions de francs par an en Suisse, selon l’assureur Axa. Le canton du Jura est particulièrement exposé.
13 oct. 2021, 14:15
Voici un renard en balade sur la route de la combe d'Enges entre Enges et Grand Chaumont.    GRAND CHAUMONT 13 05 2011  PHOTO: CHRISTIAN GALLEY

Les accidents dus au gibier occasionnent des dommages matériels d’environ 50 millions de francs par an, selon l’assureur Axa. La probabilité de percuter un animal est la plus forte dans les cantons du Jura, des Grisons, de Fribourg et de Thurgovie.

A lui seul, Axa enregistre chaque année plus de 3000 déclarations d’accidents dus au gibier, indique mercredi l’assureur dans un communiqué. Ce chiffre a légèrement reculé l’an dernier, probablement en raison de la baisse de trafic liée à la pandémie de coronavirus.

Le montant des dommages s’élève lui à quelque 11 millions de francs par an. Extrapolé à l’échelle de la Suisse, ce chiffre dépasse probablement les 50 millions de francs. La légère augmentation est notamment due aux pièces de rechange toujours plus coûteuses, précise l’assureur.

Différences entre cantons

Les probabilités de percuter un animal ne sont pas les mêmes dans tous les cantons. Le risque est jusqu’à sept fois plus élevé que dans le reste de la Suisse dans les cantons du Jura, des Grisons, de Fribourg et de Thurgovie, selon la statistique des sinistres d’Axa.

La plupart des collisions ont peu de conséquences pour les occupants du véhicule, même si selon l’Office fédéral des routes (Ofrou), 89 personnes ont tout de même été blessées l’an dernier, contre 76 en 2019.

Si le gibier représente un danger quelles que soient l’heure et la saison, il faut toutefois redoubler de vigilance en octobre, novembre et décembre, avertit l’assureur. Lorsque les jours raccourcissent, les animaux sauvages croisent en effet plus souvent la route des automobilistes. Comme il fait sombre le matin et le soir, on aperçoit également le gibier plus tardivement.

par Keystone - ATS