A Genève, le syndicat fait plier la RATP

A Genève, le Syndicat du personnel des transports (SEV) a fait plier la filiale de la RATP chargée de l’expansion à l’étranger. Un signal important pour le Jura, où la RATP vient de soumissionner pour les lignes de bus.

05 déc. 2019, 05:30
Ici à Paris, la Maison de la RATP. Celle-ci figure parmi les quatre entreprises ayant soumissionné pour les lignes de bus dans le Jura.

Les chauffeurs de bus jurassiens craignent qu’une grosse compagnie de transports internationale, telle la RATP – qui a postulé –, remporte les lignes de bus jurassiennes. Ils redoutent que rien ni personne ne puissent tenir tête à ce genre de mastodonte des transports. Ce qui vient de se passer à Genève va-t-il les rassurer?

«Après une longue et très tendue période de négociations, le Syndicat du personnel des transports (SEV) a obtenu une hausse des salaires de 2% pour les conducteurs de bus de RATP Dev, filiale de la RATP travaillant en sous-traitance pour les Transports publics genevois (TPG)», informe Christian Fankhauser, vice-président du SEV. «Ainsi, notre partenariat avec RATP Dev est renforcé.»

«Signal fort»

Pour le SEV, ce résultat est «un signal important envoyé aux entreprises qui ont soumissionné pour les lignes de bus dans le Jura et qui n’y sont pas actives actuellement. Si la RATP, ou une autre entreprise non active actuellement dans la région, obtiennent les concessions dans le Jura, le SEV défendra les employés fort de son expérience comme principal syndicat des transports public».

Le SEV compte en effet 40 000 membres et est signataire de toutes les CCT en vigueur dans les entreprises de bus de Suisse romande, hormis chez CarPostal où Syndicom est partenaire social.