2007, la pire année depuis Lothar

19 juin 2008, 12:00

Autant l'écrire tout net. Et c'est sorti hier de la bouche du ministre Charles Juillard: «Le millésime 2007 marque un triste record pour l'ECA Jura (réd: Etablissement cantonal d'assurance immobilière et de prévention). C'est la deuxième pire année au niveau des sinistres dus aux éléments de la nature.» En 1999, l'ouragan Lothar avait causé pour plus de 21 millions de francs de dégâts. Les inondations des 8 et 9 août qui ont frappé Delémont, certains villages de sa couronne et une partie de l'Ajoie ont eu un coût exorbitant: plus de 10,8 millions de francs, répartis entre grosso modo 550 sinistres. A titre comparatif, 38 cas liés aux inondations avaient été déclarés en 2006, pour 203 000 francs.

Au sujet de ces terribles inondations, le directeur de l'ECA Jura a été sans équivoque. «Ce qui coûte le plus cher, ce sont les inondations. On a tous appris avec elles. Mon but n'est pas de rechercher les responsabilités, mais bien de mettre en évidence le manque de discernement et parfois l'inconscience collective dans le domaine des risques éléments naturels», a soulevé Jean Bourquard. En français plus direct: on a bâti un peu n'importe où et n'importe comment.

Les dégâts (304 sinistres) dus aux incendies ont coûté légèrement plus de quatre millions. C'est presque trois millions de moins qu'en 2006.

Toutes ces histoires d'eau ont donc pénalisé l'ECA Jura, qui boucle tout de même l'exercice 2007 avec un bonus de 51 000 francs. Le secteur des titres, malgré un rendement inférieur à celui de 2006, a rapporté net 1,8 million. Compte tenu de l'entêtement des chiffres, Charles Juillard a révélé qu'il n'a pas été possible d'accorder un rabais sur les primes de base 2008. Elles restent identiques à l'année précédente. / gst