VTT: Schurter veux réussir la course parfaite

Nino Schurter, Florian Vogel et Ralph Näf chercheront à apporter une touche finale positive au bilan helvétique dans les JO 2012 dimanche dès 13h30 (14h30 en Suisse).

09 août 2012, 13:31
S?lection suisse JO 2012: Nino Schurter, MTB

«Je veux réussir la course parfaite», lâche le leader de l'équipe Nino Schurter, qui est mûr pour un premier sacre olympique. Troisième à Pékin en 2008 alors qu'il n'avait que 22 ans, le Grison assume parfaitement son statut de favori. «Il est clair que la pression sera sur mes épaules. Mais je me mets moi-même sous pression», souligne le champion du monde 2009 et vice-champion du monde 2011, qui a conclu en beauté la saison de Coupe du monde en s'adjugeant l'ultime épreuve ainsi que le classement général le 28  juillet à Val d'Isère, au lendemain de la cérémonie d'ouverture des JO.

«Un bourg et deux nell»

«Je suis convaincu que le médaillé d'or se trouve parmi nous. Nous avons un bourg et deux nell en main», assure l'entraîneur national Beat Stirnemann, persuadé de posséder trois atouts majeurs dans son jeu. «Nous avons mis tout en oeuvre depuis trois ans pour être prêts le jour J. Tous trois ont confiance en leurs moyens et sont en forme physiquement», poursuit-il.

«Nous voulons peser sur cette course, en ayant nos trois coureurs présents à l'avant. Nous maîtrisons tous les aspects du tracé», souligne encore Beat Stirnemann, dont les protégés ont pu se préparer en toute quiétude: l'équipe de VTT loge en effet depuis lundi dans une maison située à quelques minutes de marche du parcours de Hadleigh Farm, dans l'Essex, à 50 km au nord-est de Londres.

«Fier de faire partie de ce projet»

Florian Vogel et Ralph Näf semblent prêts à se sacrifier pour permettre à leur leader de se parer d'or. Florian Vogel a en tout cas déjà prouvé en 2009, lors des Mondiaux de Canberra, qu'il savait se mettre au service de son équipe. L'Argovien n'avait alors pas pris le moindre relais dans le groupe de poursuivants, laissant Nino Schurter prendre le large en compagnie de Julien Absalon. Les deux Helvètes avaient remporté leur sprint respectif, terminant 1er  et 3e.

«Nino est pleinement concentré sur son sujet. Il est notre leader. Florian et moi devons lui laisser le champ libre», affirme quant à lui Ralph Näf. «Je suis fier de faire partie de ce projet, dont le but est de ramener une médaille d'or en Suisse», souligne le Thurgovien, qui sera cependant prêt à saisir sa propre chance le cas échéant, comme Florian Vogel d'ailleurs.

L'adversaire numéro un des Suisses sera, comme souvent, Julien Absalon. Double tenant du titre, le Français de 31 ans pourrait bien disputer sa dernière course olympique dimanche sur un parcours jugé peu difficile. Le quadruple champion du monde (2004-2007) reste l'homme des grands rendez-vous, même s'il semble condamné en cas de duel avec Nino Schurter au sprint. L'Espagnol José Antonio Hermida, l'Italien Marco Aurelio Fontana, l'Allemand Manuel Fumic, le Sud-Africain Burry Stander ou le Tchèque Jaroslav Kulhavy seront également à suivre de près.

Un diplôme chez les dames

Les ambitions ne sont pas les mêmes pour les deux Suissesses en lice samedi. Katrin Leumann (30 ans) et Esther Süss (38 ans) auront déjà réussi leur coup si elles terminent dans le top 8. Aucune favorite ne se dégage, même si la Canadienne Catharine Pendrel (32 ans) semble avoir pris l'ascendant sur ses rivales.