Votre publicité ici avec IMPACT_medias

100m haies: Sally Pearson survole les obstacles

L'Australienne Sally Pearson a décroché le titre olympique du 100 m haies dans une course de toute beauté face aux Américaines. Sous le crachin, elle a trouvé le moyen de signer le meilleur chrono de l'année, en 12''35.

07 août 2012, 22:56
Australia's Sally Pearson crosses the finish line for a gold medal win in the women's 100-meter hurdles final during the athletics in the Olympic Stadium at the 2012 Summer Olympics, London, Tuesday, Aug. 7, 2012.(AP Photo/Mark Baker)

L'Australienne, athlète de l'année 2011, championne du monde en titre, était quasiment invaincue depuis un an et demi mais il lui fallait confirmer face aux Américaines qui rêvaient de la faire trébucher. Il s'en est fallu de peu: revenue très fort sur les 20 derniers mètres, Dawn Harper, la tenante du titre, a échoué à 0''02 de Pearson, qui a finalement fait valoir sa technique. Derrière Harper, Kellie Wells (EU) prend le bronze en 12''48.
 

Saut en hauteur

Ivan Ukhov n'est pas qu'un sauteur fantasque et instable, dont Jacky Delapierre avait fustigé l'attitude à Athletissima en 2008. Quatre ans plus tard, le Russe ne fait plus rire personne. Il est champion olympique à la hauteur, avec 2m38. L'Américain Erik Kynard (2e avec 2m33), et le Qatari Mutaz Barshim ainsi que le Canadien Derek Drouin, 3es ex aequo avec 2m29, complètent un podium très fourni.
 

Lancé du disque

L'Allemand Robert Harting a poursuivi son impressionnante série au disque: invaincu depuis l'été 2010, il a décroché le titre olympique, qui s'ajoute à ses deux couronnes mondiales. Ce grand compétiteur avait soufflé l'or à son 5e essai à l'Iranien Ehsan Hadadi (2e avec 68m18), le bronze revenant au tenant du titre, l'Estonien Gerd Kanter (68m03).
 

1500m

L'Algérien Taoufik Makhloufi a surgi de nulle part ou presque pour remporter le titre du 1500 m (3'34''08). L'athlète de 24 ans revient de très loin puisque l'IAAF l'avait exclu des JO lundi pour "refus de combativité", après que Makhloufi a disputé au petit trot puis abandonné en séries du 800 m. Sa fédération l'avait inscrit sur cette distance et oublié de le biffer des listes alors que l'athlète voulait se réserver pour le 1500 m. Il a finalement été réintégré pour la finale du 1500, sur la foi d'un certificat médical disant qu'il était... blessé.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias