Un énorme pan de banquise s'effondre

27 mars 2008, 12:00

Un énorme pan de la banquise antarctique s'effondre sous l'effet du réchauffement climatique, ont annoncé mardi soir des scientifiques américains. La plus grande partie, un peu plus de 400 km², (quatre fois la superficie de Paris), a déjà disparu.

«Bloc par bloc, la glace dégringole et s'émiette dans l'océan», a déclaré un chercheur du Centre national de la neige et de la glace de l'Université du Colorado. «Le plateau n'est pas seulement en train de se fissurer avec quelques morceaux qui se détachent, mais il se disloque complètement. On ne voit pas très souvent ce genre de phénomène».

Selon lui, «le réchauffement en cours sur la péninsule est clairement lié à l'augmentation des émissions de gaz à effet de serre et au changement qui se produit dans la circulation atmosphérique autour de l'Antarctique».

La fonte accélérée des glaces de l'Antarctique - plus de 13 000 km² de banquise ont disparu en 50 ans - pourrait contribuer de façon importante à la montée du niveau des océans. Selon certaines projections, au rythme actuel (3 mm par an de 1996 à 2006), les océans pourraient avoir gagné 1m40 d'ici la fin du siècle.

Cette crainte est partagée par le prix Nobel de la paix Rajendra Pachauri, président du groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat, qui s'est dit «très préoccupé». «L'accélération de la fonte des grands icebergs dans l'Antarctique de l'ouest pourrait avoir pour conséquences des changements brutaux et irréversibles», a-t-il expliqué hier lors d'une conférence de presse au Parlement européen à Bruxelles. Il a insisté sur l'urgence de parvenir à un accord international pour lutter contre le réchauffement climatique.

Avec la fin de l'été dans l'Antarctique qui se profile, l'effondrement du plateau ne devrait pas se poursuivre dans les mois qui viennent. Mais les chercheurs surveilleront attentivement l'évolution du phénomène à partir de janvier prochain. /ats-afp-reuters