Communiqués

d'entreprises

  22.01.2020, 09:25

La CCAP participe à la création de start-ups dans le canton de Neuchâtel

En siégeant au Conseil de Fondation de Finergence, la CCAP apporte son soutien aux créateurs d’entreprises innovantes dans le canton de Neuchâtel. Une action en accord avec la philosophie de la Caisse.
CCAP

Depuis quelques années, la Caisse Cantonale d’Assurance Populaire (CCAP) participe au financement de Finergence. Cette fondation neuchâteloise créée en 2005 a pour but d’apporter un soutien matériel au lancement de projets à caractère innovateur, scientifique et technologique.

«En prenant part à Finergence, nous voulons aider à favoriser le développement économique du canton, que des entreprises s’y créent et y restent ensuite», explique Dimitri Kroemer, directeur général de la CCAP. Celle-ci siège au Conseil de fondation avec d’autres partenaires, tels le Service cantonal de l’économie, la Banque cantonale neuchâteloise ou encore le CSEM.

Des projets novateurs et technologiques

Et surtout, la société candidate doit avoir son siège dans le canton. «Cela correspond totalement à notre philosophie qui est de soutenir des projets 100% Neuchâtelois», relève Dimitri Kroemer. Les dossiers peuvent être ensuite évalués par la Haute Ecole de Gestion (HEG), partenaire de la Fondation, qui juge de leur faisabilité.

Prêts sans intérêts

Finergence finance, en principe sous forme de prêts sans intérêts, le capital initial nécessaire à la réalisation d’un projet. «Un cautionnement personnel des porteurs de projet à hauteur minimum de 30% du prêt est généralement exigé. C’est la garantie supplémentaire d’une forte implication personnelle des entrepreneurs dans la conduite de leur projet».

L’appui de Finergence se situe ainsi en amont de l’intervention d’autres partenaires financiers tels que capital-risqueurs et banquiers. Depuis sa création, la Fondation a déjà soutenu une trentaine de projets de start-ups, dont une dizaine encore suivis actuellement.


Top