Ventes en repli pour Migros

Migros a vu ses ventes fléchir l'an passé. Le géant orange a dégagé un chiffre d'affaires total de 24,95 milliards de francs, en baisse de 3,1 pour cent.
19 janv. 2010, 12:07

Contrairement à son rival Coop, Migros a vu ses ventes fléchir l'an passé. Conséquence des baisses de prix et de la passe difficile que traverse Hotelplan, entre autres, le numéro un suisse du commerce de détail a dégagé un chiffre d'affaires total de 24,95 milliards de francs, en baisse de 3,1 pour cent.

Dans un communiqué diffusé hier, le géant orange indique aussi avoir souffert du fort recul des prix du pétrole. Sans tenir compte de ce phénomène, le chiffre d'affaires de détail est demeuré quasiment stable, ne se repliant que de 0,5% par rapport à 2008, à 21,44 milliards de francs. Le montant global des ventes de détail a diminué de 2,4%, à 21,04 milliards.

Illustrant le repli des cours de l'or noir, le chiffre d'affaires des stations-service Migrol a plongé de 20,6% à 1,57 milliard de francs, et cela en dépit d'une hausse de 4,3% du volume des ventes. Piliers du groupe, les dix coopératives régionales ont vu leurs revenus se contracter de 1,1%, à 15,22 milliards de francs.

Comme son rival Coop, qui a en revanche accru ses ventes de plus de 2% à 18,7 milliards de francs, Migros attribue la contraction aux remises de prix de plus de 300 millions de francs consenties sur l'ensemble de l'assortiment. Ainsi, les produits frais du géant orange ont affiché des tarifs inférieurs de 3% par rapport à ceux de 2008. La viande a coûté en moyenne 5% de moins et les fruits et légumes 5,5% de moins.

Poursuivant ses efforts en vue d'offrir les prix les plus bas du marché avec sa ligne M-Budget, Migros en a baissé les prix de 5% l'an passé. Plus du tiers de l'assortiment de ce segment a ainsi été vendu meilleur marché.

Du côté des marchés spécialisés, les magasins d'aménagement et de meubles Micasa ont baissé leurs prix de 4% et ceux dévolus à l'électroménager et l'électronique de loisirs (Melectronics) de cinq pour cent. Au final, Migros évoque un recul des prix de 2% pour l'ensemble de son assortiment, sans compter le plongeon des prix des carburants. Pas moins de 2000 articles ont été vendus à un prix plus avantageux en 2009.

A la faveur d'une «très bonne performance», Denner a poursuivi sa croissance. Evoluant sur un marché âprement disputé, le discounter acquis en 2007 a réalisé un chiffre d'affaires de 2,76 milliards de francs, 2,4% de plus qu'un an auparavant.

Le géant orange s'est aussi affirmé dans le segment du commerce électronique, avec notamment son supermarché en ligne LeShop. Comme déjà annoncé, la filiale vaudoise, numéro un helvétique du secteur, a affiché des revenus en progrès de 18%, à 132 millions de francs. Au total, Migros a gagné plus de 500 millions dans la distribution via le réseau des réseaux.

L'industrie Migros, avec notamment le fabricant de chocolat argovien Frey, a également connu une évolution favorable. Son chiffre d'affaires s'est étoffé de 1,6%, à 5,18 milliards de francs. La Banque Migros, qui présentera, aujourd'hui, en détail sa performance, a, elle aussi, augmenté ses revenus, de 11% à 572,4 millions.

Migros a en revanche souffert des conséquences de la crise dans son activité de voyagiste. Le groupe Hotelplan a vu son chiffre d'affaires plonger de 16,1%, à 1,618 milliard de francs. Les filiales étrangères Hotelplan Italie et Inghams, en Angleterre, ont été les plus touchées.

Les grands magasins Globus ont eux aussi subi une baisse de leurs ventes, celles-ci se repliant de 1,1% à 795 millions de francs. Pour les Grands Magasins Globus, la diminution s'est fixée à 1,4%, alors qu'elle s'est inscrite à 0,7% pour les points de ventes de mode masculine Herren Globus. Le géant orange dévoilera les détails de ses résultats 2009 le 30 mars. /ats