Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Une plainte collective contre Logitech aux Etats-Unis

25 mai 2011, 11:29

Logitech fait l'objet d'une plainte collective aux Etats-Unis. Le fabricant vaudois de périphériques informatiques et certains de ses cadres se voient reprocher d'avoir caché des informations sur la situation financière du groupe.

La plainte concerne la période allant du 28 octobre 2010 au 1er avril 2011, a indiqué hier l'étude d'avocats Robbins Geller Rudman & Dowd, qui a lancé cette «class action». Le cabinet américain estime que Logitech, qui est à la fois coté à la Bourse suisse et au Nasdaq américain, a violé les directives des marchés sur les devoirs d'annonce.

Une porte-parole de Logitech a confirmé l'existence de cette plainte à l'agence AWP, mais sans fournir de détails.

Annonce tardive

Le numéro un mondial des périphériques informatiques a lancé un avertissement sur ses résultats 2010/2011 le 31 mars. Mais il aurait dû le faire plus tôt, estiment les avocats américains. Cette annonce s'était soldée par la chute de 19% de l'action Logitech le lendemain.

Exercice favorable

Les plaignants estiment avoir été lésés et perdu d'importants profits. D'autant plus qu'en novembre et en décembre de l'année dernière, alors que Logitech faisait encore part de prévisions optimistes et que le titre affichait un cours élevé, des cadres de l'entreprise ont vendu leurs actions. La direction de Logitech a rejeté ces accusations et défendu les personnes concernées. Elle a aussi expliqué qu'elle n'avait pas suffisamment de données pour publier son avertissement sur résultat plus tôt. Le groupe, établi à Romanel-sur-Morges et à Fremont en Californie, tablait sur une hausse marquée de ses affaires, mais il avait dû revoir à la baisse ses prévisions, en raison du repli des ventes au détail dans la région Europe, Moyen-Orient et Afrique (EMEA).

Logitech a néanmoins quasiment doublé son bénéfice net à 128,4 millions de dollars durant l'exercice 2010/2011, clos à fin mars. Le chiffre d'affaires s'est inscrit à 2,36 milliards de dollars (2,05 milliards de francs), en progrès de 20% au regard de l'exercice précédent.

Les plaignants potentiels ont 60 jours pour se faire connaître. La plainte est enregistrée auprès d'un tribunal de New York.

A la Bourse suisse, l'action Logitech perdait 1,6% en milieu d'après-midi à 10,90 francs dans un marché SLI gagnant 0,27%. / ats

Votre publicité ici avec IMPACT_medias