Réservé aux abonnés

UBS et Credit Suisse devront remplir des exigences en 2019

Les dispositions de l'Autorité de surveillance des marchés financiers en matière de fonds propres ont été dévoilées. Des taux différents fixés.
08 mai 2014, 00:01
data_art_8035203.jpg

Pour la première fois, l'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (Finma) pose ses exigences en matière de fonds propres pour UBS et Credit Suisse dans le cadre du dispositif "too big to fail". A la lumière de la taille et des parts de marché, elle a fixé des taux de 19,2% des actifs pondérés du risque (RWA) pour UBS et 16,7% pour Credit Suisse.

Comme le prévoit le régime suisse réservé aux banques dites trop grandes pour faire faillite - "too big to fail" dans le jargon financier -, ces exigences doivent être remplies à compter de 2019, a rappelé hier la Finma. Les capitaux p...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois