Réservé aux abonnés

Uber dans le collimateur de la Suva

La société américaine est censée payer ses cotisations sociales.
06 janv. 2017, 00:17
DATA_ART_10819620

Uber est un employeur comme un autre qui ne peut se soustraire aux obligations patronales. Selon la Suva, la plate-forme en ligne doit payer les cotisations aux assurances sociales. La caisse suisse d’assurance en cas d’accidents répondait à un recours de la firme.

Mais Uber pourrait ne pas en rester là et contester la décision de la Suva auprès du Tribunal des assurances sociales du canton de Zurich.

Unia est satisfaite

La société américaine, qui propose un service de transport à la demande, considère en effet ses chauffeurs comme indépendants et non comme employés. La Suva ne partage pas cet av...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois