Réservé aux abonnés

Trois archaïsmes suisses qui pèsent sur les femmes dirigeantes

Pourquoi y a-t-il aussi peu de femmes dirigeantes en Suisse? Quelques jours avant le 8 mars, des femmes cadres et des professeures en ont débattu à l’Université de Neuchâtel.
24 févr. 2022, 20:35 / Màj. le 07 mars 2022 à 11:00
De g. à d.: ​Claudia Jonczyk Sédès, professeure en management stratégique, Unine, Janine Dahinden, professeure en études transnationales, Unine, Françoise Bruderer Thom, directrice de la Caisse de pensions, La Poste, Magali Saùl, directrice de l'expérience client chez EDGE, Eglantine Jamet, fondatrice d’Artemia Executive.

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois