Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Télécommunications: UPC Cablecom supprime 250 emplois en Suisse

UPC Cablecom supprimera 250 emplois, dont 220 en Suisse, sur les 3 prochaines années. Des licenciements sont envisagés.

24 févr. 2015, 13:17
Après la fusion avec l'Autriche, UPC Cablecom supprimera 250 emplois.

Les câblo-opérateurs UPC Cablecom et UPC Austria devraient supprimer un emploi sur dix environ ces trois prochaines années en Suisse et en Autriche, suite à la fusion des deux entités nationales. La mesure touchera jusqu'à 250 postes, essentiellement en Suisse (220).

La restructuration affectera toutes les unités de l'entreprise, a indiqué mardi UPC Cablecom. En Autriche, 30 emplois disparaîtront dès cette année, un nombre qui pourrait le cas échéant se révéler plus élevé encore d'ici à 2018, a précisé à l'agence de presse autrichienne apa Michael Kristek, un dirigeant d'UPC.

Au final, l'effectif touché par la mesure dépendra de l'ampleur de l'essor futur des affaires, un nombre inférieur à 250 restant envisageable. UPC Cablecom occupe quelque 1600 personnes en Suisse et UPC Austria environ 900 en Autriche.

Possibles licenciements

Les suppressions d'emplois devraient dans la mesure du possible intervenir via les fluctuations naturelles, les mutations internes, les préretraites et autres mesures similaires. Des licenciements ne sont toutefois pas exclus, écrit UPC Cablecom dans son communiqué, sans en préciser le nombre éventuel.

Les câblo-opérateurs ont engagé le dialogue avec les partenaires sociaux en Suisse et en Autriche, afin de réduire au maximum les licenciements. Les parties ont déjà convenu d'un plan social, qui comprend une garantie d'emploi pour les salariés de plus de 58 ans, a indiqué à l'ats Marc Maurer, porte-parole d'UPC Cablecom.

La restructuration annoncée mardi vise entre autres objectifs à éliminer les doublons. Elle est pour UPC Cablecom la première opération de ce type depuis 2009, ajoute Marc Maurer. En six ans, les affaires se sont développées, avec la création de quelque 300 postes.

Nouveaux investissements

Pour mémoire, UPC Cablecom et UPC Austria ont décidé à fin juillet 2014 d'une fusion via une entité régionale commune, sous l'égide du propriétaire américain Liberty Global. Les magasins ne sont pas concernés par la rationalisation. Les clients n'en subiront aucune conséquence.

Les coûts de la restructuration ne sont pas divulgués. L'argent dégagé par les mesures d'économie sera réinvesti dans le réseau câblé des deux pays germanophones, permettant d'accroître ses performances techniques en termes de vitesse notamment.

Des moyens seront également affectés à la mise sur le marché de nouveaux produits. L'ambition ici consiste à renforcer la capacité concurrentielle de la nouvelle société.

Franc fort

Le plan de restructuration n'a aucun lien avec la récente appréciation du franc suisse, après l'abandon le 15 janvier dernier par la Banque nationale suisse (BNS) du cours plancher de l'euro, a tenu à préciser Marc Maurer.

Vu d'Autriche cependant, la valorisation du franc contre la monnaie unique, 20% dans un premier temps, un peu plus de 10 actuellement, a désavantagé la Suisse dans le domaine salarial, explique Michael Kristek. D'où l'impact plus élevé en termes d'emplois sacrifiés.

Pour rappel, UPC Cablecom a vu son chiffre d'affaires augmenter de 4,6% l'année dernière pour atteindre 1,29 milliard de francs. L'entreprise a acquis 55'200 clients supplémentaires, soit une hausse de 2,2%, à 2,59 millions d'abonnés.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias