Spécialités chimiques: Sika et Saint-Gobain ont trouvé un accord

Après des années de conflit, le groupe zougois et le français Saint-Gobain ont enterré la hache de guerre et trouvé un terrain d'entente.

11 mai 2018, 07:19
Le groupe zougois de spécialités chimiques Sika et le français Saint-Gobain mettent fin à l'ensemble des procédures judiciaires en cours.

Le groupe zougois de spécialités chimiques Sika et le français Saint-Gobain ont trouvé un terrain d'entente après plus de trois ans de conflit. Les protagonistes mettent fin à l'ensemble des procédures judiciaires en cours.

Selon l'accord conclu, le groupe français acquiert pour 3,22 milliards de francs la holding Schenker-Winkler (SWH) de la famille Burkard, les héritiers des fondateurs de Sika.

Mais Saint-Gobain revend par la suite une participation de 6,97% dans Sika au groupe zougois pour 2,08 milliards de francs et s'engage à conserver les 10,75% restants pour un minimum de deux ans, a indiqué Sika vendredi dans un communiqué.

Concernant les droits de vote, Sika va organiser le 11 juin une assemblée générale extraordinaire afin de notamment fusionner ses deux actions cotées à la Bourse suisse et annuler la clause statutaire d'opt-out. SWH s'est engagée à voter en faveur de toutes les résolutions.

Le bras de fer pour la prise de contrôle de la société sise à Baar (ZG) durait depuis des années. En décembre 2014, Saint-Gobain avait conclu un contrat proposant 2,75 milliards de francs aux membres de la famille Burkard pour racheter leurs parts.

Celles-ci, détenues via SWH, se montent à 16,1% du capital, mais représentent plus de 50% des droits de vote. La majorité du conseil d'administration et la direction de Sika se sont toujours opposées à cette opération.