Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Rolex voit grand

L'entreprise genevoise envisage d'étendre ses activités à Bienne. Elle souhaite acquérir 46.000 mètres carrés de terrain La manufacture horlogère genevoise Rolex SA va étendre ses activités à Bienne. Elle a annoncé hier vouloir acquérir des terrains d'une superficie de plus de 46.000 m2. Rolex et la ville de Bienne n'ont par contre pas donné d'informations sur le nombre d'emplois qui seraient créés.

13 mai 2006, 12:00

Cette décision vise à développer toutes les activités liées à la fabrication des mouvements et renforcera la présence de Rolex dans cette région, a annoncé la firme. Les parcelles en question sont situées dans la zone industrielle des Champs-de-Boujean, où la manufacture est déjà implantée.

«La décision de Rolex va renforcer la place de Bienne comme capitale mondiale de l'horlogerie»

Le Conseil municipal de Bienne a approuvé hier la vente des 46.000 m2 de terrain à bâtir à la manufacture de montres Rolex SA pour un montant de 18,5 millions de francs. Le directeur général et administrateur délégué de Rolex SA, Patrick Heiniger, présentera le projet d'extension mardi aux députés biennois.

Le législatif de la ville devra en effet adopter le message qui sera rédigé en vue de la votation communale de septembre prochain sur la vente des parcelles. «La décision de Rolex va renforcer la place de Bienne comme capitale mondiale de l'horlogerie», s'est réjoui le maire, Hans Stöckli. «Nous n'avons pas d'indication précise concernant la création de nouveaux emplois», a-t-il ajouté.

La ville de Bienne, qui accueille déjà Omega, abrite 10% des emplois dans l'horlogerie helvétique, a relevé le maire. La main-d'oeuvre qualifiée, une faible fiscalité ainsi que des terrains disponibles ont joué en sa faveur.

Rolex emploie quelque 2000 personnes à Bienne et 6000 dans le monde. Sa production annuelle serait de plus de 700.000 montres et son chiffre d'affaires de l'ordre de 2,5 à 3 milliards de francs.

Fusion en 2004

En mars 2004, Rolex SA Genève et Rolex Bienne, liés depuis des décennies dans le cadre de la fabrication et de la fourniture des mouvements «Rolex», avaient décidé de fusionner. Aujourd'hui, les mouvements de montre sont fabriqués à Bienne, alors que le montage, le contrôle et la vente des produits sont réalisés à Genève.

Le directeur de la promotion économique bernoise, Denis Grisel, a souligné que le développement des activités de Rolex permettait à l'industrie de précision de renforcer sa position. «Berne est le 2e plus important canton horloger après Neuchâtel», a-t-il relevé. Le secteur de l'horlogerie occupe en effet 8500 personnes dans le canton. / ats

Votre publicité ici avec IMPACT_medias