Record pour Raiffeisen

Le numéro trois helvétique réalise un bénéfice de 737,6 millions sur les neuf premiers mois. Le résultat annuel sera tout aussi exceptionnel Raiffeisen Suisse a poursuivi sa croissance après neuf mois en 2006. Le bénéfice brut est ressorti à un record de 737,6 millions de francs, en hausse de 7,9%. Le numéro trois bancaire helvétique va ouvrir de nouvelles filiales à Zurich et sur les bords du Léman.
01 août 2015, 23:20

A fin septembre, les avoirs sous gestion dans les 411 succursales que compte le groupe saint-gallois atteignaient 106,7 milliards de francs, 3,3% de plus qu'à la même période de l'an passé, a indiqué hier Pierin Vincenz, patron de Raiffeisen Suisse. Les prêts à la clientèle se montaient eux à 93,8 milliards, en hausse de 3,3% aussi.

Les hypothèques d'abord

S'inscrivant à 86,9 milliards de francs, les créances hypothécaires constituaient la quasi-totalité de ce montant. Dans les opérations d'intérêts, le bénéfice s'est élevé à 1,34 milliard (+5,1%).

Les affaires de commissions et de prestations de services (+18,1%) ainsi que les opérations de négoce (+10,7%) ont progressé encore plus vigoureusement. Et le groupe saint-gallois n'entend pas s'arrêter en si bon chemin, avec à la clef une poursuite de sa croissance l'an prochain.

A cet effet, Raiffeisen Suisse veut tout particulièrement se focaliser sur Zurich et l'Arc lémanique, régions dans lesquels il prévoit l'ouverture de nouvelles succursales, a poursuivi Pierin Vincenz. Le nombre de sociétaires devrait, à terme, passer de plus de 1,3 million aujourd'hui, à 2 millions. Au cours des neuf premiers mois de l'année, pas moins de 50.000 nouveaux coopérateurs ont rejoint l'établissement.

La tenue des assemblées générales de l'ensemble des banques du groupe lui coûte chaque année quelque 25 milllions de francs, a relevé Pierin Vincenz. Raiffeisen Suisse ambitionne aussi d'intensifier ses activités dans l'assurance, en collaboration avec Helvetia. «En restant concentré sur le marché de la banque de détail, Raiffeisen Suisse veut se positionner en tant que prestataire financier complet», a commenté Pierin Vincenz.

Mais le groupe compte aussi poursuivre ses efforts pour étoffer sa clientèle commerciale et élargir ses activités d'investissement en collaboration avec la banque Vontobel.

Le groupe Raiffeisen, dont les effectifs ont progressé de 205 personnes à 6.754 emplois équivalents plein temps entre décembre 2005 et fin septembre 2006, continue de miser sur une croissance organique, a déclaré Pierin Vincenz.

Vers un nouveau record

Pour l'ensemble de l'exercice en cours, le patron du groupe table sur une nouvelle performance record. Les perspectives sont quelque peu moins favorables pour 2007, puisque le bénéfice devrait s'afficher au même niveau que cette année en raison des coûts de mise en oeuvre d'une nouvelle plateforme informatique. / ats