Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Louis Gallois fixe le cap

Le plan de redressement proposé par l'ancien patron d'Airbus, Christian Streiff, va commencer «tout de suite», avec «des suppressions d'emploi» et l'examen de «la question des sites», a déclaré hier son successeur Louis Gallois sur Europe 1.

11 oct. 2006, 12:00

La mise en oeuvre des suppressions et de la réorganisation des chaînes d'assemblage se fera «après plusieurs mois de travail», dans «le dialogue», a précisé Louis Gallois. Il devait rencontrer hier salariés et cadres à Toulouse.

Louis Gallois estime que les difficultés d'industrialisation de l'A380, en partie dues aux problèmes d'intégration, ne remettent pas en cause la qualité de cet avion.

Le nouveau patron estime par ailleurs qu'Airbus doit «être présent sur l'ensemble de la gamme». Sous peu, il présentera le dossier de l'A350, un gros-porteur de 200 à 300 places à long rayon d'action. / ats-afp

Votre publicité ici avec IMPACT_medias