Réservé aux abonnés

Les économies réalisées sur l’AVS lui seraient rendues

La commission des finances du Conseil national veut verser à l’assurance les fonds économisés grâce à l’échec de la votation.
14 oct. 2017, 01:38
Ein Frau bewegt sich mit einem Rollator zwischen Baustelle und Tramverkehr auf dem Paradeplatz, aufgenommen am Dienstag, 24. Mai 2016 in Zuerich. Im Bereich Paradeplatz Ost werden vom 17. Mai bis 10. Juni die Gleise ausgewechselt. (KEYSTONE/Ennio Leanza) SCHWEIZ PARADEPLATZ BAUSTELLE

Tandis qu’Alain Berset s’apprête à organiser table ronde sur table ronde pour déterminer la suite à donner au rejet de la réforme de la prévoyance vieillesse, l’utilisation des fonds économisés agite les esprits. Le budget 2018 de la Confédération est en effet allégé de 442 millions de francs du fait du niet populaire, car le projet prévoyait notamment une augmentation de la contribution fédérale à l’AVS.

Certains y voient l’occasion de renoncer à des mesures de rigueur dans le domaine de la formation, par exemple, mais c’est une autre idée qui a triomphé, hier, au sein de la commission des...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois