Réservé aux abonnés

Les conservateurs pro-diesel se rebiffent

Un lobby essaie, à coup de contre-expertises, de ralentir l’interdiction de certaines voitures en ville. Il estime défendre l’industrie.

05 mars 2019, 00:01
epa06999088 (FILE) - Traffic seen with the city financial district high-rise buildings on background in Frankfurt am Main, Germany, 23 February 2018 (reissued 05 September 2018). An administrative court on 05 September 2018 ruled that the city of Frankfurt Main must impose driving bans for older diesel cars in the city from February 2019 on.  EPA/MAURITZ ANTIN (FILE) GERMANY ECONOMY DIESEL

Depuis le scandale Volkswagen, en 2015, la part de marché du diesel dans les nouvelles immatriculations allemandes s’est effondrée de 48% (2015) à 32,3%, l’an dernier. Et la chute pourrait s’accélérer. En effet, les interdictions de circuler dans les centres-villes les plus pollués ont commencé à s’appliquer à Hambourg depuis mai 2018, ainsi qu’à Stuttgart et Francfort depuis le 1er janvier 2019. Sept autres grandes villes, dont Munich, Düsseldorf et Berlin, doivent les rejoindre cette année.

Le lobby Pour les Partisans du diesel considère qu’une ligne rouge vient ...